S3PInfos Hebdo Presse 5 (du 06 au 10 Avril 2020)

JPEG - 322 ko

Le S3PI de l’Artois vous relaye quelques informations

JPEG - 119.1 ko

Transports fluviaux de marchandises dangereuses : Mise à jour du contrat type
Le contrat type pour les transports fluviaux de marchandises ayant pour objet un seul voyage ou des voyages multiples vient de recevoir une nouvelle mise à jour applicable depuis le 1er mars 2020. Il y est notamment inscrit que l’expéditeur doit remettre au transporteur les autorisations nécessaires au transport de marchandises dangereuses et/ou polluantes au plus tard lors de la remise des marchandises. Ce contrat type est annexé à l’article D. 4451-4 du code des transports.
Actuel HSE, « Nouvelles dispositions sur les marchandises dangereuses ou polluantes dans le contrat type de transports fluviaux » – 03/04/2020

Lubrizol : la mission d’information de l’Assemblée nationale rend son rapport d’analyse
Quelques mois après l’incendie de l’usine Lubrizol et de Normandie-Logistique à Rouen, la mission d’information de l’Assemblée nationale chargée d’analyser l’accident rend son rapport. Synthèse des nombreuses propositions présentées par les scientifiques et experts au fil des 35 auditions de cette mission d’information, la nature même de ce rapport illustre une nouvelle fois la résistance politique à la mise en œuvre des connaissances scientifiques dans le domaine des risques. Le rapport propose notamment « d’installer une culture du risque durable en France » et de « mieux alerter et informer les populations lors de la survenance d’un accident ». Deux autres objectifs portent en outre sur le renforcement du contrôle des sites industriels et la relance de l’attractivité de la métropole rouennaise.
theconversation.com, « Risques industriels : ce que l’accident de Lubrizol nous a appris » – 06/04/2020

Un décret demande la reprise de la surveillance des installations à risques
Le 2 avril, un décret portant sur la dérogation au principe de suspension des délais pendant la période d’urgence sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus a été publié au Journal officiel. Le texte demande aux inspecteurs des installations classées, à ceux de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), aux exploitants de ces installations et à de nombreux autres professionnels travaillant dans les secteurs de l’eau et des transports de reprendre le travail. Les exploitants de pipelines et d’infrastructures de transport de matières dangereuses, les détenteurs d’appareils à pression et équipements sous pression, les producteurs ou utilisateurs de produits chimiques et les exploitants d’aérodromes sont également concernés.
Journal de l’Environnement Newsletter, « Pas de confinement pour les exploitants d’installation à risques et leurs gendarmes » – 06/04/2020

Incident dans l’usine Blédina : pas de danger toxique pour les riverains
Le 6 avril, peu après 14 h, un incident est survenu dans l’usine Blédina de Villefranche-sur-Saône. À la suite d’une erreur de manipulation, deux acides ont été mélangés à des degrés de concentration les rendant toxiques, ce qui a provoqué des émanations elles aussi toxiques. Les secours ont procédé à l’évacuation de l’usine et du magasin Auchan, et sont restés toute la nuit pour assurer la sécurité du site. Les nouvelles sont toutefois rassurantes : la situation a été mise sous contrôle, grâce à la technique du rideau d’eau qui, tout en refroidissant la cuve, protégeait les alentours des émanations. Six pompiers de la cellule spécialisée dans les interventions à risque chimique sont revenus sur place dans l’après-midi, et ont affirmé qu’il n’y avait aucun risque d’inhalation dangereuse, y compris pour les personnes présentes pendant l’incident. La direction souligne également que « l’ensemble des matières premières, des emballages et des produits finis ont été totalement préservés ».
Le Télégramme, « Incident dans l’usine Blédina : aucun risque pour la santé des riverains » – 08/04/2020

Post-Lubrizol : Proposition de loi Christophe Bouillon
Le 20 mars, Christophe Bouillon, président de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’incendie Lubrizol, et ses collègues socialistes ont déposé une proposition de loi visant à renforcer le contrôle et la sécurité des sites industriels. Le texte suggère notamment la création d’une Autorité de sûreté des sites Seveso, le renforcement des plans de prévention des risques technologiques (PPRT) au niveau des plateformes industrielles et la notion d’autorisation provisoire d’exploitation pour les sites Seveso. Par ailleurs, les députés socialistes souhaitent renforcer les obligations des industriels en matière de prévention, de sécurité, de formation et d’information du public, rendre plus transparente la transmission d’informations et impliquer davantage la population dans la prise de décisions.
www.actu-environnement.com, « Post-Lubrizol : une proposition de loi socialiste pour renforcer la sécurité des sites industriels » – 07/04/2020

JPEG - 193.8 ko

Feu de forêt près de Tchernobyl : quel impact en France ?
Depuis le 4 avril, la forêt dans la zone d’exclusion de la centrale nucléaire de Tchernobyl est en feu. L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a indiqué, le 7 avril, que l’incendie sera sans conséquence en France. Selon l’institut, « les masses d’air en provenance de la région des incendies devaient atteindre l’est de la France le 7 avril au soir et ne devraient pas progresser davantage ». « Au vu du retour d’expérience, les niveaux d’activité attendus dans l’air en France en césium 137 devraient être très faibles (...), sans conséquence sanitaire pour la population et l’environnement », a-t-il ajouté.
IRSN : Incendie près de la Centrale Nucléaire de Tchernobyl 07/04/2020

JPEG - 28.8 ko

France nature environnement annonce l’élection d’un nouveau président
Arnaud Schwartz a été élu président de France nature environnement (FNE), à l’issue de l’assemblée générale de l’association qui s’est tenue le 4 avril. Formé en génie biologique, génie de l’environnement et aménagement du territoire, il est devenu président fondateur de France nature environnement Grand Est en décembre 2016. Arnaud Schwartz est en outre membre du Conseil économique et social européen depuis 2017.
Environnement-magazine.fr 06/04/2020